• Je vous mets en lien un fichier sur les notions clés de la Fonction Publique Territoriale, notions à savoir pour passer l'entretien au concours d'adjoint administratif.

    Notions clés FPT


    votre commentaire
  • Oui, les écrits sont terminés et même si on ne connaît pas encore les résultats, il faut se préparer pour les épreuves orales (même si l'on sait que les chances de passer sont infimes). Le temps entre les résultats d'admissibilité et les épreuves orales est bien trop court pour s'y prendre au dernier moment!

    Alors, comment se préparer pour ces épreuves ?

    Pour la partie entretien, il faut s'entraîner à se présenter (parcours scolaire, parcours professionnel) et anticiper les questions de l'entretien sur ses motivations et son parcours.

    Il faut aussi se tenir au courant de l'actualité, notamment celle qui touche la FPT. Pour cela, il faut se rendre sur les sites indispensables que j'ai déjà cités (documentation française, vie publique, etc).

    Pour la partie pratique en bureautique : de l'entraînement!!

    Pour l'épreuve facultative : pour ma part ce sera la traduction d'un texte en anglais, donc je vais ressortir mes petites fiches de vocabulaire (faites par thème lors de mon précédent passage du concours), et m'habituer à lire en anglais, notamment à l'aide de magazines (vocables, etc.), de sites internet.

    Je vais préparer un planning de révision pour les prochaines semaines.

    Et vous, comment comptez-vous vous préparer ?


    votre commentaire
  • Bonsoir!

    Comme vous avez pu le constater, je vous ai mis les sujets qui sont tombés aujourd'hui.

    Pour l'épreuve de français, pas de difficultés particulières, il fallait être concis et précis dans ses réponses. J'ai fini avant l'heure, et j'en ai profité pour me relire. Non, la sélection se fera plutôt sur le tableau numérique, sujet plutôt déstabilisant!!

    J'ai galéré un moment au brouillon pour établir mon tableau numérique (notamment déterminer le nombre de lignes et colonnes). Après ça, il ne restait pas beaucoup de temps pour effectuer les calculs. J'ai terminé mon tableau à la dernière seconde, pas eu le temps de me relire. D'après ce que j'ai pu entendre à la fin de l'épreuve, beaucoup de candidats ont galéré avec ce sujet et n'ont pas pu terminer leur tableau à temps.

    Je vous laisse les chiffres que l'on nous a donné aujourd'hui :

    1137 candidats inscrits dont 884 en externe (pour 25 postes), 430 en interne (pour 20 postes) et 60 en troisième voie (pour 5 postes).

    L'abstention était faible, pratiquement tous les candidats se sont déplacés...

    Le seuil d’admissibilité va être haut!

     

    Il n'y a plus qu'à attendre les résultats!

     

     Edit : n'hésitez à faire part de vos retours d'expérience sur ce concours, que ce soit pour le CDG 63 ou les autres!! Personnellement, j'ai un gros doute pour le tableau numérique :/


    votre commentaire
  • Lors des dernières élections municipales de VILLE, seules deux listes de candidats étaient opposées.

    La liste A, menée par M. Arnold

    Le liste B, menée par M. Boris

    Dans cette commune, il y a deux bureaux de votes : le bureau 1 et le bureau 2.

    Le taux d'abstention est le ratio du nombre de personnes inscrites à une élection n'ayant pas voté par rapport au nombre total de personnes inscrites sur les listes électorales.

    Voici les résultats du premier tour :

    Pour le bureau 1 :

    36 voix séparent la liste A de la liste B. Le bureau 1 comportait 450 inscrits, soit 9/16 du total des inscrits de la commune, mais seulement 432 d'entre eux se sont rendus dans ce bureau. Parmi les votes de ce bureau, 5.1% ont été considérés comme blancs ou nuls.

    Pour le bureau 2 :

    le taux d'abstention y a été le double de celui du bureau 1. Parmi les votes de ce bureau, il y a eu 5 bulletins de moins qu'au bureau 1 qui ont été retenus comme blancs ou nuls. La liste A a obtenu un nombre de voix égal aux 2*5 du nombre d'inscrits dans ce bureau.

    Voici les résultats du second tour (le nombre d'inscrits est resté inchangé dans chaque bureau)

    Pour le bureau 1 :

    Le taux d'abstention a augmenté de 100% par rapport au tour précédent. La liste B a obtenu autant de voix qu'au premier tour alors que la liste A reste en tête tout en ayant perdu 4.5% de ses électeurs du premier tour.

    Pour le bureau 2 :

    La liste A et la liste B sont séparées d'une voix en faveur de cette dernière avec de plus 1.5% de votes blancs ou nuls. 10 électeurs de plus se sont rendus aux urnes par rapport au tour précédent.

     

    A partir de ces éléments, construire un tableau faisant apparaître pour chaque tour de l'élection, pour chaque bureau ainsi que pour l'ensemble de la commune :

    - le nombre d'inscrits ;

    - le taux d'abstention en pourcentage ;

    - le nombre de voix obtenues par chaque liste et celui des votes nuls ou blancs et leur total représentent le nombre de votants, ainsi que les pourcentages associés à ces nombres de voix ou votes.

    Les nombres de voix seront arrondis à l'unité la plus proche si nécessaire, les taux exprimés en % seront arrondis au dixième près.


    votre commentaire
  • Partie I Compréhension (12 pts)

     

    1 "La France détruit son territoire à vitesse grand V." l.1

    a) relevez, lignes 4 à 12 et lignes 29 à 35, deux expressions suggérant cette idée de vitesse (1 pt)

    b) Quels sont les principaux facteurs de cette destruction du territoire exposés aux lignes 4 à 12 ? (2 pts)

     

    2 Expliquez quelles sont, selon l'auteur de l'article, les responsabilités de l'état dans l'évolution de l'espace urbain (2 pts)

     

    3 "Cette addition de bonheurs individuels ne correspond pas forcément à l'intérêt général" lignes 26-27 Expliquez quelles sont les aspects positifs et les aspects négatifs de l'urbanisation (2 pts)

     

    4 "Voulons-nous reproduire, à l'échelle du pays tout entier, l'énorme gâchis de la Côte d'Azur ?" lignes 34-35 L'auteur de cet article donne-t-il la réponse à cette question ? Pourquoi ? (1 pt)

     

    5 "Bref, il est temps de changer de logiciel" l. 37

    a) que signifie cette expression ? (1 pt)

    b) expliquez la solution proposée par l'auteur de l'article (1 pt)

     

    6 Selon vous, Michel Feltin-Palas se montre-t-il optimiste ou pessimiste ? (2 pts)

     

    Partie II Langue (8 pts)

     

    1 "Car ce mouvement de société a sa face sombre" ligne 27

    a) identifiez le lien logique exprimé par la conjonction de coordination "car" (1 pt)

    b) trouvez, dans la suite du paragraphe, un connecteur logique de même sens (1 pt)

     

    2 "Fort heureusement, on sait aujourd'hui densifier intelligemment" lignes 40-41 Relevez et classez les adverbes présents dans cette phrase (2 pts)

    3 "densification" ligne 38

    a) expliquez le sens du suffixe employé dans ce mot (1 pt)

    b) donnez deux exemples de mots formés à partir du même suffixe (1 pt)

    4 (ici, pas eu le temps de recopier le petit texte ; il fallait relever et corriger des mots mal orthographiés. De mémoire il s'agissait de "ses / ces", "chaques / chaque", "pharmacie / pharmacies" et "implantés / implantées"


    votre commentaire
  • Issu du site l'Express : La France a détruit l'équivalent de sept départements en trente ans

    La France détruit son territoire à vitesse grand V. C'est ce que l'on apprend à la lecture d'une enquête consacrée à l'évolution des villes depuis 30 ans publiée aujourd'hui par l'Insee (1).

    Les chiffres, parfois, sont terribles. Entre 1982 et 2011, la population des villes s'est accrue de 23%, en gagnant près de 9 millions d'habitants supplémentaires. Le problème est que l'espace urbain a, lui, augmenté beaucoup plus rapidement : il a gagné... 42%, en passant de 84000 km² à 119000 km². Dit comme cela, évidemment, cela peut laisser de marbre. Tout change quand on sait que ces 35000 km² perdus correspondent à l'équivalent de... sept départements français. C'est comme si, en l'espace d'une génération, nous avons collectivement bétonné l'équivalent de l'Ariège, de la Haute-Loire, du Jura, des Bouches-du-Rhône, de la Lozère, de la Mayenne et du Lot !  

    Bienvenue près des rocades et des zones d'activité commerciale

    Les causes de ce phénomène sont connues. Depuis les années 1970, les Français cherchent à fuir les grands ensembles. Un mouvement encouragé par l'Etat, qui a mis en place des aides à la maison individuelle tandis que le déclin de l'agriculture encourage les élus ruraux, pour sauver leur école et leur bureau de poste, à accueillir les populations et les entreprises à la recherche de terrains disponibles. Résultat : "L'urbanisme s'effectue pour l'essentiel sous forme d'étalement urbain, avec des lotissements, des rocades, des espaces commerciaux, des zones d'activité économique conçus sans l'intervention d'architecte ni d'urbaniste", rappelle l'urbaniste David Mangin.

    Il ne s'agit donc pas de condamner les Français. Après tout, des enfants heureux au grand air, des parents épanouis dans leur pavillon, des bourgs ruraux qui se repeuplent: tout cela revêt des aspects positif. Il s'agit simplement de prendre conscience que cette addition de bonheurs individuels ne correspond pas forcément à l'intérêt général. Car ce mouvement de société a sa face sombre: destruction d'espaces fragiles, diminution de la biodiversité, imperméabilisation des sols et augmentation du risque d'inondation, dégradation des paysages... Pour ne rien arranger, ces implantations en périphérie se traduisent inévitablement par une explosion des déplacements en voiture, seul moyen de transport efficace en zone rurale. Avec la pollution, les accidents et les bouchons que cela suppose. Nous ne pourrons pas continuer longtemps ainsi. A ce rythme, en effet, l'ensemble du territoire métropolitain sera constitué par de "l'espace urbain" en moins de 4 siècles. Voulons-nous reproduire, à l'échelle du pays tout entier, l'énorme gâchis de la Côte d'Azur ? 

    Une solution au vilain nom de densification

    Bref, il est temps de changer de logiciel. La solution, au demeurant, existe. Elle porte hélas le vilain nom de densification ce qui, dans l'imaginaire collectif, renvoie inévitablement aux cités des années 1960 et 1970, synonymes de mal-vivre et de ghettoïsation. Autrement dit à un contre-modèle absolu. Fort heureusement, on sait aujourd'hui densifier intelligemment. "A Rotterdam, on construit desmaisons individuelles accolées les unes aux autres, avec des toits-terrasses: chacune possède un jardin sur son toit! C'est-à-dire qu'en plein centre d'une grande métropole, on parvient à recréer un mode de vie quasi identique à celui que les gens vont chercher en grande banlieue", cite par exemple l'urbaniste Alain Cluzet.  

    En France aussi, de plus en plus d'élus cherchent à construire autrement, de manière plus dense, en concentrant les logements le long des axes de transports en commun, par exemple, comme à Bordeaux. D'autres s'efforcent de préserver une "ceinture verte" autour de la ville, comme à Rennes.  

    Bref, une prise de conscience est amorcée. Et de premières réalisations concrètes sont engagées. Compte tenu de l'ampleur du problème, il en faudra bien d'autres...


    votre commentaire
  • Voilà, on y est!

    Aujourd'hui c'est le jour des épreuves écrites!

    La pression commence à se faire sentir. Mais je me dis que j'ai révisé pour ce concours, alors il n'y a pas de raison, à moins que les sujets ne m'inspirent pas du tout!

    Je souhaite à tous les candidats bon courage, faites pour le mieux (mais pas trop quand même :p). Je vous retrouve après les épreuves pour parler des sujets et de mon ressenti.

    Bonne journée!

     


    votre commentaire
  • Bonjour!

    Et voilà, dans quelques jours ce sont les épreuves écrites! Les révisions des écrits touchent à leur fin, il me reste à relire les consignes du manuel de la boite à concours, revoir les quelques fiches faites en français, et en maths.

    Je travaille toute la semaine, sauf jeudi, jour du concours, je vais donc préparer mes affaires (de quoi passer une nuit à l'hôtel, manger, le matériel pour écrire, mais aussi ma feuille de route et ma convocation) ce week-end, histoire de ne rien oublier.

    Je viendrai poster un mot la veille des écrits.

    Bon courage pour cette dernière ligne droite!

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires